Consommation de drogues en milieu de travail : connaître les faits

Le 9 février 2023

Partager sur LinkedIn Partager sur Facebook Partager sur X

Par Scotty Benton, vice-président, Pratique de l’indemnisation des accidents du travail ; Reema Hammoud, AVP, pharmacie clinique ; Laura Oslund, consultante principale en services de gestion des risques ; et Rich Wirth, vice-président principal, services de gestion des risques

Les statistiques concernant la consommation de drogues parmi la main-d’œuvre américaine sont alarmantes.

Les drogues peuvent nuire au jugement d’une personne, au temps de réaction, à l’attention, à la dextérité, à la fonction cognitive, à la productivité et plus encore. Il n’est pas difficile d’imaginer comment un employé sous l’influence qui éprouve de telles déficiences serait susceptible de faire des erreurs au travail. Les employeurs de tous les secteurs sont encouragés à comprendre les faits et à envisager une approche à plusieurs volets pour s’attaquer à ce problème complexe.

Des recherches menées par le National Safety Council ont révélé que la formation des gestionnaires de personnes sur la reconnaissance et l’intervention en cas de déficience aide à améliorer les comportements de sécurité des travailleurs et à contrôler les coûts d’indemnisation des travailleurs. N’oubliez pas que tous les protocoles organisationnels pour signaler les collègues qui semblent avoir les facultés affaiblies au travail doivent être discrets, axés sur la sécurité et motivés par un sens des responsabilités et de l’empathie. Les employeurs jouent un rôle essentiel dans la réduction de la stigmatisation entourant la recherche d’aide pour un trouble lié à l’utilisation de substances. En plus de l’élément de sécurité au travail, les efforts d’éducation des employés devraient inclure de l’information sur le soutien disponible en matière de toxicomanie et de rétablissement, que ce soit par l’entremise des prestations de santé des employés, du programme d’aide aux employés (PAE) ou des ressources communautaires.

La normalisation et la promotion du traitement de la toxicomanie sont gagnant-gagnant : elles réduisent les coûts des soins de santé à long terme des employés, réduisent les absences imprévues du travail, augmentent la sécurité et la productivité au travail, réduisent le roulement du personnel et, surtout, démontrent que les soins comptent.

> En savoir plus — lisez une version étendue de ce blogue ici, ou contactez Rich Wirth pour explorer comment nos experts peuvent aider votre organisation avec l’élaboration de politiques sur la consommation de drogues, la formation des employés et d’autres initiatives de sécurité au travail

Mots clés : Absence, Tendances en matière de drogues, Drogues, Employés, Employés, autonomisation de la performance, Aider les gens, Personnes, Politique, Risque, Services de risque, Sécurité, Sécurité et contrôle des pertes, Protocoles de sécurité, Formation, Main-d’œuvre, Lieu de travail, Blessures au travail, Sécurité au travail